Terminologie

 

Brillance

La brillance est le quotient d’intensité lumineuse émise par la surface de la page à une certaine longueur d’ondes (457 nanomètres). Le contraste des encres noires et l’éclat des couleurs dépendent du degré de brillance d’un papier.

Collage

Le collage « dans la masse » agit sur le pouvoir absorbant, la solidité et la stabilité du papier. Le collage « en surface » augmente la résistance à la pénétration de l’eau, de l’encre ou d’autres liquides, scelle les fibres de surface et solidifie la surface de la feuille. Les agents de collage les plus répandus sont la résine, la colle forte, les résines de gélatine à base d’amidon, les cires, etc.

Côté feutre et côté toile

Le côté feutre fait référence au côté recto, c’est-à-dire à la face de la feuille qui se trouve sur le dessus pendant la fabrication, alors que le côté toile est la face qui a été en contact avec la toile de la machine. Règle générale, le côté feutre contient un pourcentage plus élevé de charges et de fibres courtes que le côté toile. Les machines à papier modernes, comme  les machines à deux toiles, éliminent toutefois ces différences.

Encre et stylo

Les papiers bond ont l’habitude de présenter suffisamment de collage dans la masse et de collage de surface pour ne pas faire de bavures lorsqu’on écrit à l’aide d’un stylo. Les papiers registres résistent à l’encre de stylo et ils supportent bien les encres à réglure.

Épaisseur normalisée

L’épaisseur d’une feuille de papier exprimée en millièmes de pouce ou en points. L’épaisseur normalisée est importante dans les papiers offset où le compte de pages par pouce est indiqué. L’épaisseur normalisée est indispensable si on désire obtenir une impression uniforme et un bon rendement sur presse.

Force

On mesure la force en testant la résistance à l’éclatement, aux déchirures, à la tension et au pliage. Tous les papiers exigent de la force lorsqu’ils sont mis sous presse à des vitesses de production normales. (Les papiers en bobines exigent plus de résistance à la tension que les papiers en feuilles.)

Formation

On évalue la formation d’une feuille en examinant sa structure et l’uniformité de sa surface à travers une source lumineuse, par transparence. Les papiers qui ont une bonne formation résistent aux marbrures lors de l’impression et présentent une opacité plus uniforme.

Gondolage

Les papiers de photocopie sont traités afin qu’il ressortent plats de leur voyage dans les méandres du copieur. Les papiers d’impression ne devraient pas gondoler, sans quoi cela nuirait à leur débit sur les presses et sur les appareils de finition et de reliure. La tendance de la feuille à s’enrouler sur elle-même est causée par l’absorption de l’humidité de l’air. Les papiers minces gondolent plus facilement que les papiers épais. Pour éviter le gondolage, nous vous invitons à contrôler de près la température et l’humidité de la salle des machines. Cette dernière présentera des conditions idéales si elle affiche 24° C (75° F) de température et 45% d’humidité relative. Il est à conseiller de laisser le papier s’acclimater à la température ambiante. Transportez le papier dans la pièce où se trouve le copieur ou la presse 24 heures avant d’ouvrir les cartons ou de déballer les rames. Ceci est particulièrement important lorsqu’il fait froid.

Grain

Direction dans laquelle sont orientées les fibres du papier sur la machine à papier. Les activités de pliage et de traçage sont plus réussies lorsqu’on suit le sens du grain. Le grain joue aussi un rôle dans la résistance à la déchirure, la rigidité et la stabilité dimensionnelle.

Humidité

Quantité d'eau contenue dans un papier qui s'exprime en pourcentage rapporté au poids total. Toutes les catégories de papier ont besoin d’un taux d’humidité uniforme.

Lissé

Fait référence à l’uniformité de la surface du papier. Une feuille plus lisse donne généralement des copies plus nettes lorsque l’on se sert du procédé offset, de typographie, de gravure ou d’hectographie. En revanche, les polycopies exigent un apprêt vélin (plus rugueux) afin d’éviter le maculage.

Opacité

État d'un papier qui ne se laisse pas traverser par la lumière et propriété qui fait que les objets ou les caractères ne peuvent être vus à travers la feuille. Cette caractéristique est particulièrement importante lorsque l’on imprime recto-verso. L’opacité affecte aussi la lisibilité et l’apparence générale de l’imprimé. On obtient plus d’opacité en diffusant, absorbant ou reflétant la lumière. Les pigments opaques, comme le dioxyde de titane et le carbonate de calcium, diffusent la lumière, alors que les colorants bleus et violets l’absorbent. Ainsi les papiers les plus opaques présentent-ils habituellement une teinte blanc bleuté.

Poids de base

Le poids en livres d’une rame de papier coupée à son format de base. Il est important d’avoir des poids de base uniformes pour que les autres propriétés du papier le soient également.

Porosité

La porosité, c’est l'aptitude d'un papier à se laisser pénétrer par l’air. Plus l’indice est élevé, moins il y a de porosité. Une porosité élevée est exigée si l’on veut donner plus d’éclat aux papiers pour duplicateur, diminuer la consommation d’encre des papiers offset et éviter que les papiers qui seront transformés souffrent de défauts d’alimentation ou de double alimentation dans les capteurs à vide et les systèmes de transfert. Une faible porosité est souhaitable dans le cas du papier stencil afin de permettre aux encres à l’huile d’être absorbées et de sécher.

Réceptivité à l’encre

Il est vital que le papier accepte l’encre uniformément et en profondeur afin de prévenir le maculage durant l’impression. Les papiers plus lisses, moins poreux, absorbent moins d’encre et en réclament moins.

Rigidité

Fondamentalement, la rigidité est déterminée par le rapport entre le poids et l’épaisseur du papier. C’est cette propriété qui ajoute du craquant aux papiers bond, qui aide les papiers plus légers à bien rouler sur la presse et qui permet au grand livre de tenir debout dans les classeurs.

Solidité de la surface

Fait allusion à la résistance de la surface des fibres prévenant le peluchage. Le peluchage, ou arrachage des fibres, peut devenir un problème si l’encre est trop collante ou encore s’il y a trop de pression sur la plaque de tirage.

 

Il faut le voir et le toucher pour le croire.

Trouver un marchand

 

La course au papier s’arrête ici. Parmi les papiers ci-dessous se trouve la solution que vous attendiez.

Modalités
Domtar Corporation 2017.
Tous droits réservés